D’Uber au big data, les chamboulements produits par le numérique demandent une vision et une coordination de l’action publique. A quand un secrétaire d’Etat au numérique?

Intervenant après la débâcle du projet Insieme de l’Administration fédérale des contributions et le retoquage du système de communication des Forces terrestres, l’interruption du projet informatique NovoSIPAC de paiements des assurances chômage l’été dernier s’ajoute à la liste des cafouillages informatiques de la Confédération.

Ces dysfonctionnements, dans un pays qui a reculé du 15e au 30e rang dans l’indice de développement de la cyberadministration de l’ONU entre 2012 et 2014, ont de quoi inquiéter. D’autant plus que le numérique étend son influence et pose des défis à la Suisse qui vont très au-delà de l’administration.

Des agendas digitaux
Comment traiter l’économie du partage qui, tout en améliorant le transport ou le tourisme, peut encourager le travail au noir? Comment s’emparer de la santé connectée qui, tout en promettant l’amélioration des soins via le big data, aura un impact maximum sur les entreprises du secteur?

Quelles réglementations appliquer au système financier, à l’heure des start-up fintechs et des technologies comme la blockchain (lire en page 50) qui annoncent une désintermédiation massive? Et quid de l’open data pour laisser les start-up accéder aux données du gouvernement? Et de la neutralité du net? Et de sa gouvernance? Et de la cybersécurité?…

Lire la suite…

Par Fabrice Delaye, Bilan 02.10.2015

Légende photo : Megan Smith est depuis l’an dernier chief technology officer des Etats-Unis.

Share.

About Author

Fathi Derder

Conseiller national depuis décembre 2011, réélu en 2015, Fathi Derder (45 ans) est membre de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture. Il y défend une politique d’innovation active, et des conditions-cadres encourageant la recherche et le transfert technologique. Fathi Derder préside en outre l’association Le Réseau, un groupe de start-up, d’entreprises et de Hautes Ecoles suisses engagées pour l’entrepreneuriat et l’innovation. Journaliste, il fut notamment rédacteur en chef adjoint à la Radio suisse romande, puis rédacteur en chef de La Télé, avant de devenir journaliste indépendant. Il collabore notamment avec le journal Le Temps. En 2015, il publie « Le prochain Google sera suisse (à dix conditions) », aux éditions Slatkine.

Leave A Reply

  • Autres liens

  • Suivez-nous sur Facebook

  • Partenaires communication

©2016 Le Réseau. Powered by Agence-ACP .